Many thanks to Hanzík for the Czech translations!

tcc-case-title
(Sorry, this page has not been translated by the translator you selected.)

Un certain moine était connu à travers le Temple pour son humilité. Quand on parlait de failles dans les logiciels de son clan, il en prenait toujours la responsabilité personnellement, mais quand il recevait des louanges pour les merveilleuses fonctionnalités qu’il avait lui-même développées, il en donnait toujours le crédit à l’équipe entière. Le temps passant, ces mots vinrent aux oreilles de la vieille Jinyu, Abbesse de tous les Clans et Préoccupations.

“Alors,” dit-elle à son abbé en chef, “ce moine dit j’ai échoué des erreurs des autres, et nous avons triomphé de ses propres victoires ?”

“C’est ce qui se dit dans tout le Temple,” dit le moine.

“Amenez-le moi,” commanda Jinyu.

Quand ce fut fait, Jinyu surprit tout le public en frappant le moine avec sa canne, et le punissant de trente jours de dur labeur dans les mines de données. Après que le moine a été emmené, l’abbé approcha Jinyu nerveusement pour s’enquérir de la raison de ces actes.

Jinyu frappa l’abbé. “Imbécile ! Réfléchis à l’algorithme de ce moine. Quand il dit j’ai échoué, qu’est-ce qui est le plus probable en vérité ?”

“Que d’autres ont échoué”, dit l’abbé, craintif.

Jinyu le frappa à nouveau. “Et quand le moine dit nous avons triomphé, que veut-il très certainement dire ?”

“Que la victoire est à lui seul,” dit le moine, grimaçant de douleur.

La vieille prêtresse fit tournoyer sa canne au dessus de sa tête, si vite que l’air lui-même geignit d’angoisse, jusqu’à ce qu’elle abaisse la canne, dans le bruit déchirant de la foudre, sur le sol devant l’abbé terrifié.

“La seule chose louable que l’on puisse attribuer à ce moine prétentieux est d’avoir maîtrisé l’art de la correspondance un-à-un. Et pendant ce temps, que puis-je donc faire du reste des idiots que vous êtes ? Vous avez été bernés par un simple chiffrement de substitution que vos cerveaux avaient déjà décodé.”

Note du Traducteur

Le titre original est une expression anglaise bien connue “there’s no I in team” : - il n’y a pas de lettre “I” (de mot “je”) dans le mot “team” (équipe) - il n’y a pas de place pour un égo trop fort dans une équipe