Many thanks to Hanzík for the Czech translations!

tcc-case-title
légèrement geek  légèrement geek

Cas 48

Silence

Le Temple du Gong d'Airain du Matin était niché dans les replis d’une forêt de haute montagne, luxuriante et ombragée. Cachés parmi ses bosquets épais et soigneusement entretenus, se trouvaient quatre sanctuaires, dédiés à quatre différents dieux du silence.

Le moine Huisheng se recueillait au plus mineur de ceux-ci quand une sandale tomba du ciel sur le sol devant lui. Le moine leva les yeux et découvrit un frère expérimenté—attaché, baillonné, et suspendu par des cordes aux plus hautes branches d’un cyprès. Le prisonnier luttait frénétiquement contre ses entraves pour attirer l’attention de Huisheng.

Il était dans les habitudes de Huisheng de ne pas parler sans qu’on lui ait d’abord adressé la parole ; et puisque le prisonnier était dans l’impossibilité de parler, Huisheng se retourna simplement et s’agenouilla au sanctuaire pour mieux contempler la scène.

—J’ai beaucoup entendu aujourd’hui, pensa Huisheng, à propos de l’état d’une tâche de fond nocturne critique.

—Beaucoup firent l’éloge de la conception de la tâche de fond ; car il était dit que si un quelconque enregistrement n’avait pas pu être traité, un courriel approprié était envoyé automatiquement à l’Administrateur et à toutes les Parties Concernées.

—Beaucoup admiraient la fiabilité de la tâche de fond, et comme il était habituel que plusieurs jours passent sans qu’aucun message de la sorte ne fût envoyé.

—Beaucoup remarquèrent la retenue de la tâche de fond, et comme elle n’envoyait de message qu’exceptionnellement, lorsqu’elle jugeait qu’il y avait une erreur nécessitant correction. Ce trait, je le trouve particulièrement vertueux, pourtant l’abbé prenant le thé à côté de moi en parla en tonalités lamentatoires…

Les pensées de Huisheng furent interrompues par le son de cris étouffés venant d’au dessus. Irrité, il plaqua ses mains sur ses oreilles.

—Les Protocoles nous parlent de pas moins que Quatre Silences : le Silence Avant les Mots, le Silence Entre les Mots, le Silence de la Conduite Cassée, et le Silence des Colis Perdus. Pour l’initié, ils sont aussi différents que les caractères pour « fin » et « pas encore », bien qu’un étranger ne puisse distinguer l’un de l’autre.*

Les cris inintelligibles s’amplifièrent. Huisheng leva les yeux et vit un serpent glisser le long des cordes vers le prisonnier terrifié.

—C’est curieux, réfléchit Huisheng. Le frère là haut n’a pas supplié qu’on le libère ; ni ne m’a-t-il imploré de jeter des pierres au serpent. Bientôt il sera mort. Ensuite il continuera à me ne-pas-demander ces choses, quoique d’une façon différente. Si je quitte cet endroit, il me ne-pas-demandera d’une manière entièrement différente.

—Il y a une leçon là, dans la bienséance de ce moine, bien que je ne présage pas encore de ce dont il s’agit.

Ainsi, sifflottant un air, Huisheng s’en fut du sanctuaire.

* 末 et 未.