Many thanks to Hanzík for the Czech translations!

tcc-case-title

Maître Java Bawan et un jeune moine à sa charge marchaient le long d’une route quand ils croisèrent un émissaire de l’Empereur.

Après que les salutations usuelles aient été échangées, l’émissaire se tourna vers Bawan et, avec dédain, demanda : « Pourquoi votre moine ne soigne-t-il pas son apparence selon les édits impériaux sur la tenue professionnelle ? Son visage n’est pas rasé, ses chaussures impardonnablement chamarrées, et ses robes faites de coton bon marché avec un slogan humoristique ornant le dos. C’est vous manquer de respect à l’extrême ! Comment pouvez-vous tolérer cela ? »

D’une voix hautaine, Bawan rétorqua : « Il ne s’agit pas d’un quelconque pousse-billes employé d’une maison comptable, ni d’un scribe de dixième rang dans la Grande Bureaucratie ! Cet homme est un moine du Temple du Gong d'Airain du Matin, qui pratique les arts glorieux de Java, C, et PHP ; de Python et Perl ; shell Bourne et shell Korn ; SQL, JPL, XML, CSS3, et Javascript également. Il peut—par le simple mouvement de ses doigts sur un clavier—invoquer en ce monde des sites web entiers, via lesquels chevaux et armures dignes des plus riches régiments de l’Empereur peuvent être commandés, livraison sous deux jours garantie. Il a démontré ses compétences à la fois en débogage et en re-bogage : le yin et le yang autour desquels l’entièreté du commerce gravite ! Ni lui ni ses confrères ne peuvent respecter ou accepter le joug des idéaux triviaux de notre génération en matière d’hygiène corporelle. Les moines de son Temple sont une classe à part ! »

Remis en place, l’émissaire salua froidement et reprit son chemin.

Quand celui-ci fut hors de portée de voix, le jeune moine eut un sourire narquois et dit à Bawan : « Cet émissaire devait être un bel idiot, pour qu’à notre époque on doive lui expliquer de telles choses. »

Bawan jeta un coup d’œil au moine, à sa barbe de trois jours et à ses vêtements irrévérencieux. Sans avertissement, le maître abattit son bâton sur la nuque du moine, le tuant sur le coup.

« Moi aussi, je suis d’une classe à part, » dit Bawan pensivement.