Many thanks to Hanzík for the Czech translations!

tcc-case-title
modérément geek  modérément geek

Cas 83

Conséquences

Un moine aîné avait postulé à l’admission au temple. On appela l’Abbesse Jinyu pour examiner sa candidature.

« J’édicte un domaine, » dit-elle, pointant le tableau blanc de sa canne. « Vous modélisez une implantation en Java. »

Le moine s’inclina et décapuchonna un marqueur vert.

« Tout soldat de l’Armée Impériale doit savoir son rang, » commença l’abbesse. « L’Empereur peut ordonner à un soldat de combattre jusqu’à la mort, et personne d’autre qu’un soldat ne peut recevoir cet ordre… »

Le moine s’inclina et dessina un rectangle, où il inscrit variables d’instances et méthodes comme il en avait l’habitude.

« Certains soldats sont archers, » continua l’abbesse, « lesquels doivent savoir le nombre de flèches en leur possession. L’Empereur peut ordonner à un archer de tirer sur un ennemi distant, et personne d’autre qu’un archer ne peut recevoir cet ordre… »

Le moine s’inclina et dessina un second rectangle, rattaché au premier.

« Certains soldats sont des cavaliers, » continua l’abbesse, « lesquels doivent connaître le cheval qui leur est assigné. L’Empereur peut ordonner à un cavalier d’écraser les ennemis sur son chemin, et personne d’autre qu’un cavalier ne peut recevoir cet ordre… »

Le moine s’inclina et dessina un troisième rectangle, similaire au second.

« Enfin, » conclut l’abbesse, « Certains soldats appartiennent à l’Averse de Feu, un corps dont les membres sont à la fois archers et cavaliers, en tout point. L’Empereur peut ordonner à l’Averse de mener la charge, et personne hors de l’Averse n’a ce privilège.

Le moine hésita. Pendant toute une minute il fit la moue face au tableau ; quiconque était présent pouvait ressentir les intenses calculs s’affrontant derrière le visage calme du moine.

Une nonne du temple murmura à Jinyu : « Ce problème a plusieurs solutions, mais aucune ne me satisfait. »

« C’est là toute sa valeur, » chuchota l’abbesse en réponse. « Car dans cette profession nous sommes tous condamnés : nos conceptions aspirent à la pureté céleste, alors que toutes les exigences naissent du lisier de la porcherie. * Je suis certaine que ce moine peut réussir quand les étoiles s’alignent en sa faveur, mais quand elles ne le font pas, comment choisira-t-il d’échouer ? Par une lâche capitulation ? Par une coûteuse victoire ? Par un maladroit compromis ? Car ce n’est pas lui seul mais le temple entier qui devra en supporter les conséquences. »

* Dans la bouche de Jinyu, la « porcherie » désignait habituellement « le monde hors de l’enceinte du temple » ou, quelquefois, « la chambre de mon benjamin ».