Many thanks to Hanzík for the Czech translations!

tcc-case-title
légèrement geek  légèrement geek

Cas 88

Le conseiller de Suku

L’abbé en chef du Clan de l'Araignée avait confié leur plus récente application au moine Wangohan, autorisant celui-ci à la développer comme il l’entendait. À la fin du premier mois, maître Suku fut invitée à passer en revue les progrès du moine.

« Vous avez choisi un framework qui n’a encore jamais été utilisé au Temple, » observa Suku. « Je ne puis dire si vous l’employez bien ou mal, mais votre code contourne et se tortille autour de l’API comme un serpent entre les ronces. »

« J’avais lu nombre de critiques encourageantes de ce framework, » expliqua le moine. « Toutes étaient des promesses écrites dans la brise du matin. À présent le serpent a perdu son chemin. »

« Les narines au frais des sous-bois ; la queue toujours à la chaleur du soleil, » dit Suku.

Wangohan secoua la tête. « J’ai fait trop de chemin pour revenir en arrière maintenant. Quel conseil pouvez-vous donner pour le voyage à venir ? »

« Aucun, présentement, » dit Suku. « Mais à minuit ce soir, prenez une lanterne et suivez le chemin qui traverse le Pont de Zjing. J’enverrai un conseiller vous attendre de l’autre côté.

Quand l’heure prévue arriva, Wangohan fila en douce de l’abbaye et emprunta le long pont qui se balançait à travers le gouffre. Il en avait à peine atteint le milieu quand les planches à l’autre extrémité s’embrasèrent. Le feu courut le long des cordages vers le moine terrifié ; la moitié du pont était dorénavant en flammes. Dans la lumière terrible, à l’extrémité du pont, on put voir maître Suku éteindre sa lanterne en s’en allant.

Reculant devant le brasier, Wangohan fut illuminé.