Many thanks to Hanzík for the Czech translations!

tcc-case-title
modérément geek  modérément geek

Cas 99

La Reine des Erreurs

Déçu par les lacunes de tout autre forme de communication, le moine Wangohan faisait fréquemment la longue piste descendant à flanc de montagne pour aller à la hutte de Zjing et discuter de ses choix de conception. Quand son application web fut suffisamment avancée pour pouvoir être ouverte dans un navigateur, Wangohan fit un dernier voyage pour montrer les fruits de son travail.

Zjing laissa le moine parcourir les nombreux écrans qu’il avait implémentés, buvant son thé poliment et en silence. Quand l’opportunité se présenta, elle demanda le clavier et se mit à entrer des caractères au hasard dans un des champs du formulaire où l’on attendait une date. L’application accepta ces caractères sans broncher.

Zjing envoya le formulaire. La date invalide fut ignorée mais on ne vit aucun message de validation.

Puis Zjing modifia les paramètres dans l’URL pour qu’elle affiche un enregistrement d’un autre utilisateur, qui aurait dû lui être interdit. Les informations s’affichèrent.

Enfin Zjing retira purement et simplement l’identifiant de l’enregistrement dans l’URL. Elle ne vit qu’un écran blanc qui ne contenait que les mots 500 Server Error.

Zjing se tourna vers le moine embarrassé en disant : “Ces bugs sont tous issus d’une seule Reine des Erreurs, qui a sans doute encore de nombreux rejetons en son nid. Si tu veux comprendre, reviens demain à l’aube par la Route de la Lune Mourante.”

Wangohan fit ce qu’on lui avait dit. Mais il avait à peine quitté les terres du Temple quand la route s’arrêta brutalement à un précipice dont on remplaçait le pont brûlé. Comme le moine s’attardait au bord, en se demandant s’il devait ou non prendre un autre chemin, les travailleurs arrivèrent pour commencer leur journée de travail. Leur première tâche a été de dérouler un grand filet de sécurité sous le squelette du nouveau pont.

Le moine revint au temple, illuminé.