Many thanks to Hanzík for the Czech translations!

tcc-case-title
extrêmement geek  extrêmement geek

Cas 171

Conditions initiales

(Sorry, this page has not been translated by the translator you selected.)

La nonne Hwídah avait été convoquée dans les bureaux de maître Banzen. Elle trouva le maître qui attendait en présence de son apprenti Djishin.

Banzen dit, “Je te souhaite le bon jour, petite nonne ! Puisque tu prends un tel plaisir à apprendre les vérités cachées et voir les coupables corrigés, j’ai une tâche qui devrait t’amuser.”

“Je sers le bon plaisir du Temple, pas le mien,” répondit Hwídah en s’inclinant poliment. Mais son ventre était déjà serré ; sans aucun doute, il s’agissait là du commencement de sa punition pour avoir pénétré dans des parties du Temple qui lui étaient interdites.

“Cela fait un moment qu’une erreur tourmente le Clan de l'Empreinte de l'Éléphant. Elle arrive peu fréquemment mais avec une insistance répétée,” dit le maître en donnant à la nonne un listing de code imprimé. “Nos fichiers journaux de la base de données montrent cette requête malformée, mais une recherche minutieuse dans toute la base de code ne nous permet pas de retrouver une telle requête. Trouve la source. Tu as une semaine.”

Hwídah étudia le papier. “Quelques minutes devraient suffire. Puis-je emprunter le terminal du maître ?”

Banzen sourcilla dans l’instant. Il échanga des regards avec son apprenti, puis fit glisser son ordinateur portable vers la nonne.

Hwídah consulta le listing, tapa quelque chose, scruta l’écran, consulta de nouveau le listing, et répéta l’opération quelques fois. “Voilà,” dit-elle finalement, en tournant l’écran. Le curseur était en effet sur un fragment SQL dans lequel il manquait une parenthèse fermante. “Laissez-moi revenir à mon poste de travail, et je pourrai retracer les appels dans le code qui consomment cette requête, et reproduire l’erreur que vous voyez dans les fichiers journaux. Ensuite nous pourrons réparer le défaut en toute confiance.”

“Va,” dit Banzen à Hwídah. À son apprenti, il dit : “Observe.”

- - -

Tandis qu’ils revenaient vers la table de Hwídah, Djishin murmura “La vitesse de votre diagnostic fut surprenante.”

“C’est très simple,” dit Hwídah, donnant le listing au moine. “La requête malformée commence par WHERE 1=1. Cela sent le SQL généré dynamiquement à plein nez—car bien que la condition initiale soit triviale, sa valeur TRUE permet à un développeur d’ajouter toutes les vraies conditions qu’il désires en ajoutant de simples clauses AND. J’ai moi-même utilisé cette technique en implémentant des formulaires de recherche avec des champs facultatifs. Une fois que j’ai pu reconnaître cela, je n’ai fait que chercher dans le code des clauses AND isolées.”

“Vous me méprenez,” dit Djishin. “Je n’ai pas été surpris que vous soyez capable de le résoudre en un instant ; j’ai été surpris que vous l’ayez fait alors qu’on venait de vous offrir une semaine. Cela sent l’ambition à plein nez—car bien que le problème initial soit trivial, votre immédiate sincérité permettra à mon maître de vous faire confiance sur un grand nombre de vrais problèmes.”

Hwídah soupira. “C’est aussi bien. Si j’avais prétendu que ce problème était suffisamment difficile pour mériter des jours d’effort, Banzen m’aurait crue soit menteuse, soit incompétente. Aucune de ces images ne me convient. C’est cela qu’il voulait vraiment découvrir.”

Djishin hocha la tête. “Parfois, un test remplit son objectif parce que la réponse est évidente.”