Many thanks to Hanzík for the Czech translations!

tcc-case-title
modérément geek  modérément geek

Cas 63

Entraves

Sœur Zjing avait développé une aversion des hauteurs. Un jeune moine la trouva dans ses nouveaux quartiers : une petite hutte nichée au plus bas d’une vallée sept cent pieds en contrebas du temple.

Le moine s’assit, car Zjing avait pris l’habitude de travailler allongée sur le sol.

« J’ai écrit un sous-système des plus élégants pour notre chaîne de rendu graphique, » dit le moine. « Cela a radicalement amélioré la capacité de traitement, mais c’est très fragile. Tout changement doit être effectué avec la plus grande prudence, faute de quoi le chaos en résulterait. Pendant toute une année j’ai maintenu le code, ne faisant confiance à personne d’autre. Maintenant mes nerfs sont à vif. Il me faut passer à d’autres projets, ou je risque la perte des quelques facultés intellectuelles qui me restent. »

« Je comprends, » dit Zjing, s’agrippant au sol alors qu’elle se redressait pour examiner le code sur le portable du moine. « Tu crains l’inévitable jour où ton successeur fera une modification négligemment, et où le système tombera en miettes. »

« Oui—car je serai incriminé, et à juste titre ! » pleura le moine. « Comment puis-je m’assurer au mieux que tel désastre ne se produise jamais ? Par d’exhaustifs commentaires dans le code ? Par une vaste documentation hors du code ? En fournissant cent tests unitaires qui échoueront si des modifications incorrects sont faites ? En infusant le code d’innombrables vérifications de cohérence—augmentant d’autant plus sa complexité ? Ou en continuant sur ce projet jusqu’à ce que mon cerveau tourne en gelée ? »

« Wú, » dit la nonne. Elle sélectionna le répertoire contenant le code source du sous-système, pressa la touche de suppression, et s’en fut en rampant par la porte.