Many thanks to Hanzík for the Czech translations!

tcc-case-title

Ce même moine était le mainteneur d’un site qui vendait des outils de ferme pour les agriculteurs locaux. Le site avait récemment causé beaucoup de frustration à ses usagers, et le moine se résolut à suivre les conseils de maître Bawan et leur offrir dès que possible les Quatre Mots de la Détresse. Car quand un fermier en colère veut vous parler d’un sujet pointu, il s’agit généralement de celui qui est au bout de sa faux.

- - -

Le moine consacra son premier sprint à la fourniture de boutons Aide à travers son interface, sous forme de liens vers le manuel utilisateur en ligne. Ceci, pensait-il, prendrait le moins de temps et d’effort—et d’ailleurs, des fermiers devraient être tout à fait capables d’apprécier son choix du fruit des branches basses : leur donner le plus de valeur avec le moins d’efforts.

Mais peu de temps après le déploiement, le moine trouva sur sa porte une note, qu’on avait épinglée délicatement à l’aide d’un bon coup de hache :

Je me noyais, et ai appelé ton bateau à l’Aide.
Tu m’as jeté un lourd volume et a ramé au loin.
Une voix amicale était la seule corde dont j’avais besoin—
Maintenant j’en souhaite une qui fasse des noeuds coulants.
- - -

Le moine consacra son second sprint à la fourniture de boutons Annuler à travers son interface, afin que chaque action importante ne puisse se lancer qu’après confirmation.

Mais peu de temps après le déploiement, le moine trouva sur sa porte une note, cette fois plantée sur les dents d’une fourche :

Quand on m’a demandé Voulez-vous vraiment annuler cette commande ?
mes seuls choix furent OK et Annuler.
J’ai choisi Annuler, mais j’ai reçu dix mille fourches—
J’en réserve une pour ton postérieur... OK ?
- - -

Le moine consacra son troisième sprint à la fourniture de boutons Retour arrière partout, afin que chaque action puisse être réversible. Cela lui prit un temps et un effort certain, mais il fut heureux du résultat.

Mais peu de temps après le déploiement, le moine trouva sur sa porte une troisième note, fermement tenue par un pieu de jardin :

Un homme pleure et fait pénitence, Qu’ai-je fait ?
Des dieux compatissants font tourner le temps à l’envers pour lui.
Un criquet chante. Tout le reste est immobile—
Et maintenant l’homme pleure : Qu’ai-je fait ?
- - -

Ce même soir, Bawan informa le moine qu’on avait vu une ligne de villageois avancer en remontant la montagne, porteurs de divers outils de ferme reflétant les derniers éclats du soleil couchant.

Le moine déclara, “Trois de vos Quatre Mots ne m’ont été d’aucun secours !”

Le maître répondit, “Eku avait un perroquet qui répétait ses mots avec grande fidélité, mais personne n’allait voir le perroquet pour sa sagesse.”

“Comment puis-je apaiser mes utilisateurs ?” demanda le moine.

“Le perroquet apaisa l’appétit du chat d’Eku, à l’heure du dîner,” dit Bawan.

“Il reste toujours le Quatrième Mot de la Détresse,” dit le moine. “Peut-il me sauver ?”

“Seulement si tu l’appelles par toi-même,” dit Bawan.

Le moine appuya sur le bouton Off de son poste de travail et s’enfuit dans la montage pour toujours.

Note du Traducteur

“Off you go!” Le mot Off signifie Éteindre, mais en conjonction avec de nombreux verbes il signifie quitter, partir, décoller...