Many thanks to Hanzík for the Czech translations!

tcc-case-title
légèrement geek  légèrement geek

Cas 79

Cave Canem

Une certaine nonne du Clan de l'Unique Soulier s’était laisser piéger par l’un des exemples d’un tutoriel PHP. L’exemple contenait du code de gestion d’erreur qui n’était pas destiné à un usage en production, bien que cela de soit pas clair dans le texte. La nonne copia le code consciencieusement, et le résultat fut un désastre.

Quand la crise fut passée, la nonne alla trouver le vieux scribe Qi, alors qu’il rédigeait le grand journal du Temple. Elle s’inclina. « Parlez-moi des livres d’instruction qui enseignent de mauvaises pratiques. »

Le scribe : « Je vais consulter les maîtres sur ce sujet. »

- - -

Le scribe porta la requête de la nonne devant maître Suku, qui exigeait du code lisible de ceux dont elle avait la charge.

Suku dit : « Les livres sont de fidèles limiers, ne faisant que comme leurs auteurs les ont élevés. Certains ont été choyés, d’autres cruellement négligés. Si le Temple a été mordu, la faute en incombe à celui qui a élevé l’animal. Ses écrits devraient être jetés à la fosse. »

- - -

Le scribe porta la requête de la nonne devant maître Bawan, qui caressait avec révérence le classeur de son manuel de C ANSI.

Bawan dit : « Les livres sont des chiens assoupis, incapables de malice en eux mêmes. Certains sont apprivoisés, certains féroces, donc il est mieux de les réveiller avec prudence. Si le Temple a été mordu, la faute en incombe à quiconque a dérangé l’animal. La nonne devrait être punie.

- - -

Le scribe porta la requête de la nonne devant le malheureux maître Banzen, qui recherchait la perfection en tout chose et ne la trouvait que rarement.

Banzen dit : « Les livres sont des bâtards errants, puisant part de leur nature chez l’écrivain et part chez le lecteur. Si le Temple a été mordu, la faute en incombe principalement aux crocs de l’animal. La seule correction nécessaire se fait à l’encre.

- - -

Le vieux scribe revint vers la nonne, et plaça son grand journal entre ses mains. « J’ai examiné la question des livres d’instruction. »

La nonne trouva l’affaire la plus récente, qui n’était apparemment pas conclue. « Je vois les témoignages de trois maîtres, » dit-elle, « mais ils sont tous contradictoires. Qu’allez-vous écrire en conclusion ? »

Le scribe aboya trois fois et s’en fut.

Topics...  authority, sample code