Many thanks to Hanzík for the Czech translations!

tcc-case-title
modérément geek  modérément geek

Cas 94

Conventions

Un certain moine avait été recruté par le Clan de l'Araignée afin d’y maintenir un gros système historique. En installant son environnement de développement, le moine fut horrifié de découvrir des conventions de code bien en dehors des standards utilisées tout au long de l’application. Les constantes n’étaient pas en majuscules, mais en notation hongroise et préfixées par un ‘k’. Les variables d’instances étaient nommées avec un suffixe ‘_fld_’. La liste s’allongeait.

Sachant qu’il est du devoir de chaque moine de suivre les meilleures pratiques et standards du moment—et surpris que ses confrères aient choisi d’ignorer cela—le moine coda chacun des petits changements qu’on lui avait assigné de la manière qu’il appliquait de longue date. N’importe qui pouvait dire d’un regard où il avait ajouté une nouvelle constante, ou quelques lignes au milieu d’une ancienne méthode.

Après une semaine il fut approché par le père supérieur, qui lui dit : maître Suku est très impressionnée par ton travail, elle t’invite à dîner avec elle et les autres maîtres ce soir.

Le moine arriva dans les appartements de Suku à l’heure dite et s’assit nerveusement à la longue table avec les personnes importantes qui s’y trouvaient. Devant chacun se trouvait une assiette de riz avec un cabillaud entier, cru, étalé dessus. Personne ne parlait ou mangeait ; tous étaient assis et inclinés dans une contemplation silencieuse.

Quand le dernier invité s’assit, maître Suku fit un signe de la tête à l’assemblée. Sans un mot, chaque maître se tint debut sur son pied gauche, prit son poisson, et le plaça sur sa tête.

Tous les yeux étaient maintenant tournés vers le moine, resté assis perplexe devant ce tableau. Réalisant son ignorance des manières du temple, il se mit rapidement debout sur son pied gauche, prit son poisson, et le plaça sur sa tête. À cet instant, le moine reçut l’illumination.