Many thanks to Hanzík for the Czech translations!

tcc-case-title
légèrement geek  légèrement geek

Cas 145

Cinq ans

Le nouvel abbé du Clan de l'Araignée tomba sur le vieux moine Shinpuru qui retirait les mauvaises herbes de son jardin.

L’abbé dit, “Tu as été satisfait de rester simple développeur toute ta vie. Souvent on t’a proposé un poste d’abbé, mais chaque fois tu as décliné. Maintenant les quelques cheveux qui restent sur ta tête sont pâles et fins. N’as-tu pas d’ambition ? Comme nous le demandons aux candidats : où te vois-tu dans cinq ans ?”

Shinpuru retira un pissenlit qui était monté en graine et souffla sur la petite boule qu’il formait. Des petites graines argentées s’éparpillèrent, glissant sur la brise. Shinpuru donna la tige chauve et nue à l’abbé, et sans autre mot retourna à son jardin.

Plus tard dans la journée, l’abbé raconta cela à maître Banzen. Sortant la tige dépouillée de ses robes, l’abbé dit “Shinpuru, ce moine sans objectif, ne vise rien d’autre que sa propre mort.”

Banzen rit. “J’ai posé la même question au candidat Shinpuru quand son crâne arborait une crinière digne d’un lion, et j’ai reçu la même réponse. À cette époque, pas de Java, de XML ni de HTTP. Nous codions en C et scripts shell, parlant avec émerveillement des changements que nous avions vu : car les jours des cartes perforées et des machines à abaques étaient encore frais dans nos mémoires. Et aujourd’hui ? Maintenant le vénérable Shinpuru télécharge d’étrange paquets de code source de contrées lointainres, jouant avec Ruby et Dojo comme un jardinier essaierait des graines exotiques. Qui sait quels étranges langages il aura maîtrisé dans cinq ans de là ? Pendant ce temps, j’aurai mené deux mille misérables revues de code, et vous aurez rempli deux mille rapports du jour que personne ne lit.”

Le maître pointa vers les cieux. “Dites-moi : où sont maintenant les petites graines sans ambition que Shinpuru a soufflées ?”

“Je ne saurais dire,” répondit l’abbé. “À l’Est ou à l’Ouest de là où nous nous trouvons ; emportés sur l’océan ou tournant autour de cet arbre.”

“Dans cinq ans ils pourraient être sur la lune, avec une vue splendide du monde en dessous d’eux,” dit le maître. “Rappelez-vous du refus de Shinpuru tandis que vous savourez votre nouvelle position, jeune abbé ! La tige peut grandir, mais ses racines sont têtues et son destin facilement deviné.”