Many thanks to Hanzík for the Czech translations!

tcc-case-title

La neige couvrait encore les terres autour du Temple quand une nonne expérimentée tomba sur le vieux moine Shinpuru qui retirait des tiges mortes de son jardin. Leur conversation se tourna rapidement vers des sujets qui convenaient à deux vieux guerriers.

“Je préférais notre profession dans ma jeunesse,” dit la nonne. “En ce temps-là mon temple était un lieu ordinaire, où le travail était plaisant et la maîtrise facile à atteindre. Tout ce dont nous avions besoin, c’était d’éditeurs de texte pour coder, make pour compiler, et des scripts shell pour connecter les choses les unes aux autres. Mais aujourd’hui—quelle misère ! Pour chaque nouvelle technologie je dois apprendre de nouveaux modèles de conception, de nouvelles bibliothèques, et de nouvelles chaînes d’outils. Notre processus de livraison est inflexible, les réunions d’architecture interminables, les revues de codes insultantes, les testeurs intolérants, et les dates de livraison insensées.”

“Et bien les années ont été plus douces avec moi,” dit Shinpuru. “Car dans ma jeunesse mon temple était un endroit primitif, où nous célébrions des victoires qui aujourd’hui sembleraient risiblement minuscules. Mais aujourd’hui—quelle béatitude ! Pour chaque nouvelle technologie il y a tant d’outils qu’avec très peu d’apprentissage je peux réaliser ce qui semblait alors impossible. Et si notre rythme de plus en plus rapide me fait trébucher, une douzaine de moines m’attrapperont avant que je ne tombe. Vous devriez quitter votre temple de malheur et venir dans le mien.”

La nonne leva un sourcil. “Mon frère Shinpuru se moque de moi, car nous travaillons côte-à-côte aujourd’hui, tout comme nous l’avons fait depuis notre enfance.”

“Alors je vais devoir vous raccompagner à l’abbaye saine et sauve,” dit Shinpuru. “Car si vos yeux sont vissés au joli paysage derrière vous, je crains que vous ne marchiez à l’envers et tombiez de cette falaise.”