Many thanks to Hanzík for the Czech translations!

tcc-case-title
(Sorry, this page has not been translated by the translator you selected.)

L’abbé du Clan du Singe Rieur observa que le logiciel produit par le hall nord de l’abbaye avait plus de défauts que celui produit par tout autre groupe de moines. Maître Java Banzen fut invité à enquêter.

Le maître sélectionna une salle de réunion adaptée dans le hall nord. S’asseyant à l’intérieur, il fit signe à l’abbé de le rejoindre. Quand l’abbé se fût également assis, le maître déballa son déjeuner d’un sac en papier et commença à manger. L’abbé attendit en silence, avec une patience strictement décroissante.

Enfin le maître finit la dernière bouchée de son repas. Il chifonna le sac en papier et le lança vers la corbeille au coin de la salle. La boule manqua le rebord d’un bon mètre, rebondit sur le mur, et s’arrêta de rouler à côté de la corbeille. Banzen sortit.

L’abbé suivit, pensant : la dévotion de Banzen pour la perfection est trop louée dans le temple. Pourtant, la lune qui se lève fait un excellent cercle, mais un bien mauvais carré.

Banzen ordonna ensuite à l’abbé de convoquer les moines du hall nord tour à tour. On dit à chaque moine de rencontrer le maître et l’abbé à l’entrée de la salle de réunion choisie. Chacun devait apporter une copie sur papier de l’intégralité du code qu’il avait écrit durant les trente derniers jours.

Quand un moine se présentait, Banzen disait : « Donnez-moi votre liasse de code, et attendez dans cette salle. J’ai été chargé de faire des recherches sur vous. » Chaque moine entrait la salle de réunion ainsi qu’on lui avait dit, ce sur quoi Banzen fermait la porte, laissant le moine seul dans la pièce. Banzen plaçait ensuite la liasse du moine à l’envers sur une pile croissante à l’extérieur de la salle. Quand cinq minutes précises s’étaient écoulées, Banzen ouvrait la porte puis entrait, annonçant « L’enquête est close. » Le moine pouvait s’en aller.

L’abbé pensa : La lune de Banzen est perdue derrière un nuage. Pourtant, la nuit n’est pas encore passée.

Banzen répéta ce rituel pour chacun des douze moines du hall nord. Quand le dernier moine eût prit congé, Banzen quitta l’abbaye sans un mot de plus. Des liasses de code il n’avait pas examiné une seule page.

L’abbé se dit à lui-même : un coup de vent a nettoyé le ciel, et la lune de Banzen n’est pas même à demi-pleine. Je dois convoquer l’abbesse en chef.

C’est ainsi que l’ancienne Jinyu fut appelée à la salle de réunion. À son tour elle convoqua Banzen.

« Quelle est la faute du hall nord ? » demanda Jinyu.

Banzen pointa du doigt. « Cette boule de papier restée par terre dans le coin. »

Commentaire de Qi

Ce qui avait été fait était attendu : mais ce qui n’avait pas été fait était ce qui importait. Si vous n’y voyez pas faute, le hall nord vous attend.

Poème de Qi

Une montagne de code source domine le hall :
le travail de douze moines de lune à lune. La balance d’un marchand peut peser poissons et monnaie,
mais un sac en papier la met en échec.

Topics...  neatness